Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Nos procédés de fabrication

La raffinerie de Grandpuits est un établissement de traitement, stockage et distribution de produits pétroliers (pétrole brut et dérivés). La capacité totale de traitement est de l'ordre de 5 millions de tonnes de pétrole brut par an. La raffinerie dispose de 1 231 520 m3 de stockage d'hydrocarbures liquides et de 13 030 m3 de gaz de pétrole liquéfié (GPL). Le parc de stockage s’étend sur 35 hectares environ. La raffinerie comporte des installations de réception, de stockage, de fabrication (unités de raffinage réparties géographiquement en deux zones : zone Est et zone Ouest) et d’expéditions. Il existe en outre des installations servant de « support » à la fabrication : production d’énergie, de vapeur d’eau, d’air, traitement des eaux, réseaux de torches. La raffinerie comporte plusieurs installations.

RECEPTION DU PETROLE BRUT

Le pétrole brut est acheminé par les oléoducs Le Havre/Grandpuits et Melun/Grandpuits ou bien par camion. Il pourra ensuite être traité sur site, par les unités Ouest (la distillation atmosphérique).

INSTALLATIONS DE PRODUCTION (RAFFINAGE), secteur OUEST

Les unités Ouest comportent :

- La distillation atmosphérique et la sous vide,

- Le reformage catalytique,

- La désulfuration des gazoles (HDS1 et HDS2),

- L’hydrotraitement des essences (HDT1 et HDT2),

- Le gaz plant,

- Une usine à soufre,

- Utilités,

- Torches.

INSTALLATIONS DE PRODUCTION (RAFFINAGE), secteur EST 

Les unités Est comportent :

- Le craquage catalytique (FCC),

- Mérox,

- Le viscoréducteur,

- L'alkylation,

- Une usine à soufre.

En sorties des unités, les produits peuvent être expédiés, ou être réutilisés pour mettre en charge d’autres unités.

PARC DE STOCKAGE

Le parc de stockage compte pour une grande partie de la superficie du site. Les bacs de stockage peuvent contenir du pétrole brut, des produits intermédiaires liquides issus des unités ou des produits commerciaux. Du gaz de pétrole liquéfié est également stocké dans des sphères. La plupart des bacs sont équipés en moyens d’extinction (couronnes de refroidissement, boites à mousse, ou déversoirs).

MELANGE ET EXPEDITION DES PRODUITS 

Les mélanges destinés à fabriquer les produits commerciaux sont réalisés en ligne, grâce à des mélangeuses. Des pompes d’expédition acheminent les produits finis depuis les bacs ou les mélangeuses jusqu’aux installations d’expédition.Il existe differents postes de chargement selon les produits (wagon ou camion). Une expédition par Pipe est aussi possible. 

TRAITEMENT DES EAUX 

Une section de traitement des eaux permet d’épurer les eaux issues des unités avant rejet dans le milieu naturel. Une fois acheminé, le pétrole brut n'est pas utilisable en l'état, car il est composé de milliers d'hydrocarbures (composés d'atomes d'hydrogène et de carbone) dont la structure et la masse moléculaire diffèrent. Aussi faut-il faire subir à chacun d'entre eux un traitement approprié selon la qualité et la nature des produits finis que l'on désire obtenir.

Découvrez les 4 types d'opérations du raffinage

 

 

LES UNITES DE SEPARATIONS 

capture1.png

L'opération la plus importante concerne le pétrole brut : elle est
réalisée sur les deux colonnes de la distillation.

LA DISTILLATION ATMOSPHERIQUE :

Le brut subit un premier traitement dans une colonne de distillation atmosphérique.
Porté à 375° C, il est séparé en cinq coupes réparties du haut vers le bas de la 
colonne comme suit :

- Kérosène
- Gazole léger 
- Gazole moyen
- Résidu atmosphérique

LA DISTILLATION SOUS VIDE :

Ce résidu atmosphérique est repris dans une colonne de distillation sous vide pour
l'obtention de produits plus valorisants :

- En tête de colonne : le gazole sous vide
- En milieu de colonne : le distillat sous vide qui servira de charge au craqueur 
catalytique
- En fond de colonne : le résidu sous vide qui servira de base à la préparation des
bitumes et/ou de charge au viscoréducteur

 

   

LES UNITES DE TRANSFORMATION 

reformeur.jpg

 

 

capture3.png

 

capture4.jpg

On réalise dans ces unités la modification de la structure 
moléculaire de certains produits.

 

LE REFORMEUR CATALYTIQUE :

 

Il permet d'obtenir à partir des essences lourdes, des bases à haut indice d'octane 
qui entrent dans la composition des carburants. Il produit également de l'hydrogène
et des GPL (Propane et Butane). Le reformage s'effectue par passages successifs de
la charge (essence lourde + hydrogène) dans des fours et des réacteurs, contenant
un lit catalytique.                                                                                                               

 

LE CRAQUEUR CATALYTIQUE (FCC) A LIT FLUIDE :

 

Il permet d'augmenter les rendements en produits légers (butane, propane, essence,
gazole), en transformant un mélange de distillat sous vide, distillat de viscoréduction
et résidu de distillation sous vide. Cette charge est craquée dans un réacteur au
contact d'un catalyseur à une température de 515° C à 535° C sous une pression de
2,6 bars. A l'issue de l'opération, les hydrocarbures sont séparés du catalyseur et
acheminés vers la section de fractionnement. Les produits obtenus sont : le fioul gaz,
le propane et le butane riches en oléfines, des essences, des gazoles appelés LCO.
Le résidu (Slurry) sert de fluxant pour diminuer la viscosité du fioul lourd. 

 

L'ALKYLATION :

Elle produit une base essence qui entre dans la composition des carburants sans
plomb. Elle est obtenue par addition d'isobutane et de butène (issu du FCC) en
présence d'un catalyseur (acide fluorhydrique). L'Alkylat obtenu possède un indice
d'octane élevé.

 

LE VISCOREDUCTEUR :

Il contribue à réduire la production de fiouls lourds au profit des produits plus légers.
Le principe consiste à effectuer une conversion thermique en portant le résidu sous
vide, issu de la distillation, à haute température dans un four (450° C), puis dans une
chambre de maturation pour prolonger la réaction de craquage. Le produit ainsi
obtenu est ensuite dirigé vers les colonnes de fractionnement où sont recueillis : gaz,
GPL, essence, gazole, distillat et résidu visco-réduit. Cette unité permet de réduire
d'environ 25% la production de fiouls lourds de la raffinerie.

   

LES UNITES D'EPURATION

alkylation.jpg

 

 

On réalise dans ces unités, l'élimination des produits indésirables,
notamment du soufre et de ses composés.

 

L'HYDROTRAITEMENT DES ESSENCES :

En provenance de la distillation et du FCC (essence de cœur) l'hydrotraitement des
essences permet d'en éliminer le soufre et les composés azotés ; le principe du
traitement est similaire à celui de l'hydrodésulfuration des coupes gazoles.

 

L'HYDRODESULFURATION :
Elle a pour but d'éliminer le soufre contenu dans les coupes gazole et le fioul
domestique. Cette opération s'effectue par passage de la charge, en présence
d'hydrogène, sur un lit catalytique à 340-380°C et sous une pression minimum de 40
bars. Au contact du catalyseur, l'hydrogène se combine au soufre pour donner de
l'H2S. Cette coupe est stockée avant mélange pour la fabrication du gazole moteur et du fioul
domestique.

LES TRAITEMENTS DIVERS :

- Le passage sur tamis moléculaire permet d'éliminer des traces d'hydrogène sulfuré
dans les GPL. 
- Le traitement à la soude dans les procédés MEROX permet d'éliminer ou de
neutraliser d'autres composés soufrés des GPL, des essences ou encore du
kérosène (MEROX de Gargenville)LES DEUX USINES A SOUFRE :
Dans ces unités, l'hydrogène sulfuré (H2S) est transformé en soufre suivant le
procédé Claus, en deux phases :
- Une oxydation à haute température
- Une réaction catalytique
Le soufre est réutilisé par la suite par l'industrie chimique.

LE MELANGE  ​Les coupes obtenues grâce à cette succession de procédés ne constituent pas
directement des produits finis. Pour les obtenir, le raffineur mélange les bases
obtenues précédemment dans des proportions préalablement définies afin de fournir
des produits finis conformes aux normes administratives.